Le poids de la neige

Le poids de la neige Dans une v randa cousue de courants d air en retrait d un village sans lectricit s organise la vie de Matthias et d un homme accident qui lui a t confi juste avant l hiver Telle a t l entente le vi

  • Title: Le poids de la neige
  • Author: Christian Guay-Poliquin
  • ISBN: 9782924519295
  • Page: 461
  • Format: Paperback
  • Dans une v randa cousue de courants d air, en retrait d un village sans lectricit , s organise la vie de Matthias et d un homme accident qui lui a t confi juste avant l hiver Telle a t l entente le vieil homme assurera la r mission du plus jeune en change de bois de chauffage, de vivres et, surtout, d une place dans le convoi qui partira pour la ville au printemDans une v randa cousue de courants d air, en retrait d un village sans lectricit , s organise la vie de Matthias et d un homme accident qui lui a t confi juste avant l hiver Telle a t l entente le vieil homme assurera la r mission du plus jeune en change de bois de chauffage, de vivres et, surtout, d une place dans le convoi qui partira pour la ville au printemps.Les centim tres de neige s accumulent et chaque journ e apporte son lot de d fis Pr s du po le bois, les deux individus tissent laborieusement leur complicit au gr des conversations et des visites de Joseph, Jonas, Jean, Jude, Jos et de la belle Maria Les rumeurs du village p n trent dans les m andres du d cor, l hiver p se, la tension est palpable Tiendront ils le coup

    One thought on “Le poids de la neige”

    1. Christian Guay Poliquin réussit à nous entraîner dans un monde suspendu par l'hiver, où les personnages risquent de crouler sous le poids de la neige d'une heure à l'autre. L'isolement, l'attente, la survie, le froid ; tout est rendu majestueusement par une écriture à la fois sobre et imagée, plus subtile que dans Le fil des kilomètres encore. La tension psychologique entre les personnages monte lentement mais sûrement, et c'est avec soulagement que l'on accueille la fin du roman. ++J' [...]

    2. C'est le livre que je recommanderai à tout le monde pour les prochains mois. Un texte magnifique, jamais trop chargé et un récit captivant, raconté avec un rythme qui évoque l'hiver à lui seul. Les personnages principaux sont réalistes, profonds et viennent avec leurs défauts, évitant d'en faire les caricatures de leur rôle. Les personnages secondaires, par contre, m'ont semblé pour certains un peu fades et je ne m'explique pas le choix de tous leur donner un nom qui commence par "J" [...]

    3. Quelle ambiance quel récit ! ça se dévore. des personnages très attachants, bien que cruels à leurs heures. tellement bien écrit; c'est à la fois très contemplatif et intriguant, on a envie de le lire d'une traite!

    4. Tout simplement fantastique. Soufflé par le talent de cet écrivain!Grand conteur, jeune romancier au talent remarquable, l’auteur du “Fil des kilomètres”, paru en Europe chez Phébus et au Québec a La Peuplade, nous surprend encore une fois avec ce deuxième roman noir, d’une qualité littéraire surprenante, à l’intrigue lente et sournoise comme un puissant vent froid d’hiver ! Christian Guay Poliquin fait déjà partie selon moi, des auteurs d’ici qui laisseront assurément [...]

    5. apocalyptique, lent et envoûtant « vingt mille lieues sous l’hiver » une expérience de lecture particulière puisqu'elle était entrecoupée de regards à travers la fenêtre sur la neige qui tombait et de bûches qui nourrissaient le foyer

    6. Je donne 4 étoiles parce que j'ai trouvé le début un peu pénible. Je n'embarquais pas dans l'histoire et je craignais d'abandonner. Finalement après une trentaine de pages, la construction du roman, le récit, la narration, tout ça a pris un sens et m'a captivé. Le huis-clos est parfaitement bien rendu, les personnages sont intéressants et crédibles et l'écriture de l'auteur nous permet de vraiment ressentir ce qui se passe. Un excellent roman, qui peut se lire seul, mais qui doit pren [...]

    7. Extraordinaire. J'ai adoré la façon de raconter de Christian Guay-Poliquin, le rythme, l'ambiance, la relation complexe et belle qui s'établit entre les deux personnages principaux. (Et l'histoire est accessible et prenante, ce qui en fait un cadeau parfait, tant pour les littéraires que les liseuses/liseurs occasionnels.)

    8. Un roman magnifique, étonnant, un genre de page-turner au rythme tranquille, un suspense au ralenti. Un auteur qui maîtrise l'art du huis clos et qui sait porter attention aux détails. Et quelle plume!

    9. Le rythme de cette œuvre est tout simplement épatant. J'ai adoré son calme, sa douceur et sa simple beauté. À lire absolument!

    10. Trois étoiles 1/2 en fait.Roman de neige, d'enfermement, d'entraide et de trahison."Ah! comme la neige a neigé" en cet hiver. Une panne d'électricité majeure isole un petit village .Ses habitants, aux noms bibliques, Jose, Maria, Joseph, Jude, Jean et Matthias viennent en secours à un narrateur jamais nommé, mais qui pourrait fort bien être Jésus puisqu'il est quasi sans tache. comme il est arrivé à certains apôtres, la fraternité cède le pas à la trahison lorsque la peur et les d [...]

    11. Très bon roman et un auteur que je suis content d'avoir découvert. L'histoire est très lente, il est important de le préciser, mais on se laisse porter par la plume de l'auteur qui est sublime. Une histoire de survie, d'un hiver qui n'en finit plus et de la privation. Le tout est fait simplement, sans prétention, et se lit très bien. Une histoire simple, mais efficace qui mérite d'être lu. Un peu trop simple pour que j'accorde cinq étoiles cependant, mais tout de même un solide quatre [...]

    12. Roman apocalytique aux accents bibliques, LE POIDS DE LA NEIGE est captivant! Décor blanc, oppressant. Personnages complexes, proches de leurs instincts, qui font tout pour survivre à l'hiver, la tempête, les catastrophes et la solitude. Une intrigue simple, qui se résume aux combats quotidiens et aux lâchetés humaines. Terrifiant et fascinant! Parfait pour les lecteurs qui ont aimé LA ROUTE de Cormac McCarthy ou STATION ELEVEN de Emily St.John Mandel.

    13. J'ai lu ce livre en pleine tempête. L'ambiance était propice; j'ai adoré le huis-clos des premiers chapitres et ce livre se dévore en un rien de temps, la lecture est facile. Par contre, j'aurais aimé que le récit creuse encore plus les personnages, au lieu de lentement bifurquer vers les anecdotes de leur survie. Lorsque j'ai fermée le livre, j'étais vaguement déçue. J'aurais voulue mettre 3 étoiles et demi.

    14. Très belle découverte que cet auteur qui a tout un talent de conteur! Bien que l'histoire se déroule presque toujours dans la même pièce, on ne s'ennuie pas. L'ambiance est lourde comme le poids de la neige qui s'accumule et qui vient à bout de la patience des deux principaux personnages qui doivent apprendre à s'apprivoiser. Très bon!

    15. C'était exactement ce dont j'avais besoin. À lire, bien emmitouflé.e dans de la douceur, entouré.e de neige!

    16. Une magnifique ambiance qui ne m'a pas laissé indifférent! Le poids de la neige, c'est une histoire profonde dans un décor hivernal que j'ai beaucoup apprécié. Le seul petit hic est que j'aurai aimé avoir plus d'information sur certains personnages secondaire, notamment Jonas. À lire!

    17. J'ai lu ce roman en une journée, je ne pouvais simplement pas le déposer. Cet auteur est vraiment à découvrir, un maitre dans le style huit clos post apocalyptique!

    18. Une ambiance feutrée de neige. Il me manque des mots pour capter tout ce que j'ai ressentie . J'ai adoré, il y a de la peur, de la joie, de la colère, de l'entraide, de la confusion, de l'amitié! Un roman à lire. Merci pour cette belle aventure.

    19. J'ai envie d'aller m'acheter des chandelles, du cannage et d'apprendre à ma fille à allumer un feu!!!Ce roman nous mets dans la face notre vulnérabilité et difficulté d'adaptation face à la perte de notre confort quotidien et de nos acquis. Et il parle d'amour, de respect et persévérance; la base. J'ai adoré ce roman.

    20. Le Poids de la Neige par Christian Guay-PoliquinDécembre 20162,5/5* Lu dans le cadre du concours du Prix Littéraire des Collégiens: prixlitterairedescollegiens *Alors, Le Poids de la Neige fait parti des meilleurs livres québécois de l’année selon le Devoir? Pardonnez-moi, mais j’en doute énormément. Le Poids de la Neige est un roman sans but ni histoire. Je déteste les histoires de survie et les environnements de huis-clos, en débutant j’avais donc un préjudice contre ce livre [...]

    21. J'adore ce roman il ma transporter ! C'est troublant la présence des personnage ! Comment une tempête de neige peux faire ressortir tout les problème "banal" de la vie ! Cette lecture ma transporter, ma bercer tout au long de la semaine, avec mes nombreuses heures de transport en commun!

    22. J’ai bien aimé, ça se lit bien et c’est bien écrit. Les personnages nous envoûtent. Leur climat aussi, c’est post apocalyptique et déroutant. J’aurais pris un peu plus d’infériorité, pour le narrateur en particulier. Plusieurs questions sans réponses.

    23. La suite du livre Au fil des kilomètres. Cette fois, nous sommes dans des thématiques complètement différentes, soit la lenteur, la maladie, la solitude, le froid. D'ailleurs ce même froid parcoure le roman comme la chaleur était le combustible du précédent roman du même auteur. Tout semble suspendu, rien ne bouge, la neige étouffe les bruits et tout ce qu'elle trouve. J'ai préféré ce deuxième opus de Christian Guay-Poliquin qui est davantage dans les nuances que le premier. Nous r [...]

    24. Ce n'est pas écrit sur ce livre, mais Le poids de la neige est bel et bien la suite de Au fil des kilomètres. En ce qui concerne ce deuxième tome, je dirais qu'il est plutôt bien réussi dans son ensemble, qu'il nous pose des questions d'ordre philosophique sur la nature de l'humain en temps de crise et aussi sur sa place dans la nature. Bien qu'il ait quelques longueurs dans la trame narrative, le récit nous met au défi de comprendre tous les enjeux qu'il contient, de rassembler les pièc [...]

    25. Un excellent récit dans lequel Guay-Poliquin exploite, une fois de plus, la temporalité. Chacun de ses romans installe une lenteur au service du propos. J'ai adoré.

    26. "Je suis complètement épuisé. J'ai l'impression que je ne pourrai plus jamais me lever. Si l'hiver n'a pas raison de moi, ça sera autre chose. Je ne suis plus capable de rien. À part échanger quelques répliques, regarder par la fenêtre et espérer. Ça ne fait pas beaucoup de choses auxquelles s'accrocher."

    27. J'ai réalisé mi-livre que les titres des chapitres, en nombres presque aléatoires mais croissants, qu'ils s'agissent en fait du poids (en livres ou en kg) de l'hiver sur les épaules de nos personages principaux. Le protagoniste, un jeune homme dont le nom nous n'est pas révélé, se trouve quelque part qui semblerait être le Québec dans le passé ou dans le futur près. Il narrate son arrivée dans son village natal où, sur le chemin, un accident de voiture le laisse [pourtant temporaire [...]

    28. J'ai beaucoup aimé le suspense. Ça s'étirait un petit peu vers le 2/3 quand on attend qu'il se passe quelque chose, mais la tension reste présente et maintient l'intérêt. Une fin assez ouverte et pertinente.

    29. Ce roman m'a captivé dès les premières pages. Je trouvais que la division des chapitres et le style d'écriture offraient une nouvelle fraîcheur, digne de la relève québécoise. Par contre, j'ai été déçu par l'intrigue. J'aurais aimé que l'auteur développe davantage ses personnages, en particulier celui du narrateur. L'auteur sème des indices du passé du narrateur un peu partout dans le roman, ce qui laisse présager qu'il y aura une résolution, mais malheureusement, on n'a pas la [...]

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *